Je n’ai pas le temps de cuisiner

Je n’ai pas le temps de cuisiner

  • « Je n’ai pas le temps de cuisiner. »
  • « Vous avez de la chance de manger des bons petits plats, vous devez vous régaler tous les jours. »
  • « Moi j’ai pas envie de passer deux heures en cuisine. »
  • « Je suis fatigué(e) le soir, je mange quelque chose vite fait. »
  • « Tu verras quand tu auras des enfants. »

Voilà quelques unes des phrases que j’entends très souvent. Ben oui, moi j’ai un blog culinaire donc j’aime la cuisine, et donc je passe au moins 2h tous les soirs à faire la popote ! … ou pas. Je suis comme Monsieur et Madame tout le monde, le soir moi aussi j’ai la flemme. Donc je ne passe pas des heures en cuisine. La plupart de mes recettes du quotidien demandent 30min de préparation.

L’expression « Vous êtes ce que vous mangez » a tout son sens. La nourriture est le carburant principal du corps. Donc si vous lui donnez du mauvais carburant, il ne peut que mal fonctionner. On n’a qu’une vie certes, mais on n’a qu’un corps aussi. Et quand on le malmène trop, parfois les dégâts sont irréversibles. Je remarque de plus en plus l’impact des aliments sur mon corps. Cela influence beaucoup mon humeur et mon bien être global. Donc j’essaye de faire en sorte de donner de bonnes choses à mon corps.

Je ne vous cache pas que moi aussi j’ai très souvent la flemme de cuisiner. La plupart des soirs je rentre fatiguée, avec les journées très chargées que j’enchaîne, et j’ai juste envie de m’affaler dans le canapé et de manger un truc vite fait. Alors pour briser cet état larvesque et faire en sorte de quand même bien manger, j’ai adopté plusieurs techniques :

  • Je planifie mes repas à l’avance comme je vous le disais dans mon article sur les astuces pour perdre du poids. Ainsi, dès que je rentre, je sais ce que je cuisine et je m’y atèle directement avant que la flemme ne s’installe.
  • Je cuisine des grandes portions que je conserve au frigo car la plupart des plats se gardent au moins une semaine. Et ça me permet de piocher dedans dès que j’ai la flemme de cuisiner. Sinon je congèle pour garder pour plus tard.
  • J’opte pour un plat ultra rapide : Je fais en sorte de toujours avoir un grand choix de légumes dans le frigo. Ainsi, je peux préparer des soupes ou des poêlées, en à peine 15 minutes.
  • J’achète des aliments que je n’ai jamais cuisinés et je vais chercher de l’inspiration sur internet pour voir quelles sont les différentes façons de cuisiner ces ingrédients. Je suis toujours plus motivée pour cuisiner quelque chose de nouveau.
  • Et le plus important, je fais en sorte que le moment que je passe en cuisine soit un plaisir. Je change mon état d’esprit pour ne pas le considérer comme une corvée ou une obligation. J’enfile mon tablier et un gros sourire, je mets un peu de musique, je me laisse porter par les odeurs des aliments que je coupe, bref, j’essaye de m’ancrer dans le moment présent afin d’en apprécier chaque seconde. Et ce dernier point, je dois dire, est celui qui a changé ma perception de toutes les tâches au quotidien et non seulement pour la cuisine. Mais ceci fera l’objet d’un autre article.  🙂

Voilà quelques astuces qui m’aident à varier ma cuisine au quotidien. Il y a forcément des périodes où la motivation et l’envie n’y sont pas, alors j’essaye d’appliquer mes propres conseils !  😛

Quelles sont vos astuces pour ne pas céder à l’appel des pâtes-jambon tous les soirs ?

4 commentaires

  1. Je me retrouve complètement dans ce qui tu écris.
    J’ai toujours du stock dans mes placards et au congélateur.
    Quand je n’ai pas le temps, je sors mon cuit vapeur.
    Par exemple hier, c’était : asperges, carottes, pommes de terre nouvelles et dos de cabillaud. Je mets un zeste de citron vert, du sel et beaucoup de poivre sur les légumes et le poisson. 10 minutes et c’est prêt en 20 minutes. Pendant la cuisson, j’ai le temps de faire autre chose.
    Bon week-end, bises.

    • Exact, pas besoin de passer des heures en cuisine pour se régaler, il suffit d’un peu d’imagination 🙂

  2. Je suis bien d’accord avec toi.. Combien de fois j’ai entendu ma sœur me dire qu’elle avait pas le temps de bien se faire à manger. Sauf que je trouve que ça te prends tout autant de temps à te faire cuire un cordon bleu avec pâte qu’une poêlé de légume. après, je pense que tout est une question de point de vue et de priorité.
    Perso, cuisiner me permet aussi de me recentrer sur l’instant présent. Tu fais qqch de tes matins et ton cerveau souffle un peu. Tu fais de la méditation aussi?
    Je cuisine aussi souvent des grandes portions, bien plus facile. Après je sais que certaines personnes n’aiment pas manger plusieurs fois de suite la même chose..

    • Comme tu dis, tout est une question de point de vue. 🙂
      J’essaye vraiment de faire en sorte que le moment passé en cuisine soit un moment de plaisir, et c’est clair que ça change tout.
      J’ai commencé un peu la méditation mais je suis une grande novice, pour le moment je fais juste 5mn de temps en temps 🙂

Laisser un commentaire