Le Régime IG

Le Régime IG

Si vous avez loupé le premier article, je vous invite à aller le lire avant de poursuivre. L’image à la une vous dévoile donc le livre dont j’ai tant vanté les mérites. Je ne suis pas payée par la maison d’édition ni les auteurs. Si je parle de ce livre avec tant de bien c’est parce qu’il a été vraiment efficace pour moi.

Il faut comprendre ici le mot « régime » dans son sens premier : « Règles d’alimentation ». Grâce à ce livre j’ai appris à remanger correctement et ce qui est bien, contrairement à la plupart des régimes, c’est qu’on apprend à avoir une alimentation équilibrée au quotidien. Donc il ne s’agit pas juste de perdre du poids sur quelques mois et de reprendre les mauvaises habitudes. C’est tout simplement du bon sens et la compréhension de l’impact des aliments sur le corps.

Le concept du Régime IG : 

Le Régime IG consiste à contrôler la qualité des glucides que l’on mange. Il ne s’agit pas de les supprimer de notre alimentation, mais de les choisir en fonction de leur index glycémique (IG), c’est à dire, leur capacité à élever le taux de sucre dans le sang après avoir mangé. On classe les aliments selon leur index glycémique, plus il est bas, mieux c’est !

  • IG très bas IG < 20
  • IG bas 20 < IG <55
  • IG modéré 55 < IG <70
  • IG élevé IG > 70

Le régime IG est composé de trois paliers dont la durée dépend du nombre de kilos que l’on souhaite perdre.

  • On commence par la phase offensive, qui a pour but d’enclencher une perte de poids rapide pour donner l’envie de continuer. Seuls les aliments dont l’IG très bas (< 20) sont autorisés. Ces premiers jours sont très difficiles mais permettent vraiment de réaliser à quel point on est accro au sucre ! Et la perte de poids est réelle. Pour ma part cette phase a duré 3 jours et j’ai perdu 1,2 kg.
  • Ensuite, la deux phase, dites de déstockage permet d’introduire les aliments à IG bas (20 < IG <55), et là, la perte de poids est plus progressive, et cette phase continue jusqu’à ce qu’on ait atteint le poids souhaité.
  • Enfin, vient la phase de stabilisation qui commence lorsqu’on a atteint le poids souhaité. Ici, tous les aliments dont l’IG est inférieur à 70 sont autorisés, en gardant à l’esprit que les aliments à IG bas sont à privilégier. On peut maintenant consommer les aliments dont l’IG est supérieur à 70, mais cela droit rester occasionnel et exceptionnel.

Pourquoi grossit-on en consommant des aliments à IG élevé ?

Les aliments qui ont un IG élevé provoquent une augmentation de la glycémie d’une manière assez importante. Par conséquent, le pancréas sécrète de l’insuline pour évacuer ce sucre du sang. Le problème c’est quand on en consomme trop. Le pancréas va secréter de grandes quantités d’insuline qui vont obliger le corps à aller puiser son énergie dans le glycogène (le sucre stocké dans les muscles) plutôt que dans les graisses. Ainsi, comme on n’utilise pas les graisses, elles sont stockées!

Donc même si vous avez l’impression de manger sainement, si vôtre alimentation contient trop de sucres à IG élevé (pommes de terre, pain, pâtes blanches, riz blanc, sucreries), vous stockerez de la graisse. Voilà pourquoi le régime IG se base sur la consommation de glucides à index glycémique bas et modéré.

Ce mode d’alimentation, couplé à une activité physique régulière vous permettra de perdre du poids et de vous stabiliser. La perte de poids est progressive et on limite l’effet yoyo car le but est d’apprendre à manger correctement. L’autre avantage c’est qu’on se débarrasse aussi des grignotages et des fringales puisqu’on réduit les pics de glycémie. Souvent, lorsqu’on consomme un petit déjeuner trop sucré, on a une grosse fringale dans la matinée et on se jette sur les viennoiseries et autres sucreries dans le genre. Or, si vous consommez un petit déjeuner un peu plus protéiné et avec des aliments qui élèvent peu la glycémie, vous allez voir que vous ne penserez même plus au petit goûter de la matinée.

Bref, le sujet est long et vous pourrez lire de nombreux témoignages et articles là dessus sur internet. Le livre va bien évidemment plus dans le détail et vous permettra d’en savoir plus si le concept vous intéresse. Il regorge de bons conseils et pour ma part, je le  relis régulièrement pour me remémorer les bonnes pratiques. J’espère en tout cas vous avoir un peu éclairés sur le concept « IG » et je reviens très vite vous donner quelques astuces et conseils qui m’ont beaucoup aidée. Je tâcherai également de vous proposer plusieurs recettes à IG bas.

D’ici là, retrouvez moi sur ma page Facebook et RDV dimanche soir pour le tirage au sort pour gagner le livre. Conditions de participation sur FB !

Bises  🙂

 

8 commentaires

  1. J’essaie de tenir compte de l’IG et c’est vrai que cela a un impact sur le poids.
    bises.

  2. Tes articles sont très intéressants, je vais jeter un oeil à ce livre !! Bises

  3. Pingback: Omelette thon épinard – Ca me rend food

  4. Pingback: Croquettes de quinoa – Ca me rend food

  5. Pingback: Curry de chou-fleur lentilles – Ca me rend food

  6. Pingback: Ingrédients indispensables pour une cuisine à IG bas – Ca me rend food

Laisser un commentaire