Les 4 accords toltèques : Le premier accord

Les 4 accords toltèques : Le premier accord

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel, ce livre s’est rapidement imposé comme un incontournable. Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre pourquoi. Dès les premiers chapitres, j’ai totalement adhéré à la philosophie et les enseignements des toltèques. C’est le genre de livre qui vous fait dire « mais ce mec a les réponses à tous nos maux, tout le monde devrait lire ce livre » ! Et puis vous revenez sur terre. Les gens ne sont pas prêts à renoncer à leurs vices car cela demande des efforts. Sans vous dévoiler le contenu du livre pour que vous puissiez le découvrir par vous-mêmes si vous en avez l’envie, voici tout de même un petit résumé des 4 accords toltèques.

Don Miguel Ruiz nous présente l’approche toltèque qui décrit la réalité comme suit : Nous avons subi une domestication dès notre naissance. Notre vision de la vie est biaisé par l’éducation que nous recevons : les règles que l’on nous impose, la culture que l’on nous inculque, les choses que l’on nous dit. La parole a une place importance car c’est par son biais que la transmission de tout cela se fait. Il y a donc un écran de fumée qui nous brouille la vue, et à travers lequel nous interprétons et jugeons la réalité. Ce que nous savons, ce que nous croyons nous a été imposé. Nous n’avons pas eu le choix. C’est la raison pour laquelle notre conscience est prisonnière et ne peut pas émerger. C’est ce que Don Miguel Ruiz appelle « le rêve des humains ».

Nous ne sommes donc pas ce que nous devrions être. Nous voyons le monde à travers une vérité que l’on nous a imposée et il est souvent bien difficile de se défaire de cette domestication par peur. Nous n’arrivons pas à être nous-mêmes car nous vivons dans un cauchemar où nous avons peur d’être jugé et rejeté par les autres. Tout cela provoque des comportements destructeurs à l’encontre de nous-mêmes. Nous acceptons et concluons des accords néfastes qui dictent notre conduite.

4 accord toltèques

Pour briser tous ces accords que nous avons conclus et qui sont basés sur la peur, nous pouvons adopter les « 4 accords Toltèques » pour sortir du cauchemar et laisser émerger notre véritable conscience. Voici donc ces 4 accords :

  1. Que votre parole soit impeccable
  2. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  3. Ne faites pas de suppositions
  4. Faites toujours de votre mieux

Je savais que si je réussissais à appliquer ces accords, cela me permettrait de faire un grand pas au niveau de mon développent personnel. Et puis les mois ont filé et l’idée est restée quelque part dans un coin de ma tête. Consciente qu’on ne peut pas changer des habitues ancrées en nous depuis si longtemps je me suis dit que le mieux serait d’essayer de les appliquer un par un, sur une certaine durée afin que leur message s’imprègne en moi.

Je me lance donc un défi et que vous pouvez suivre avec moi, si vous le souhaitez. Ce défi c’est de me donner 4 mois pour appliquer ces accords. Un mois égal un accord. Je sais que ça ne va pas être facile, car on est tellement conditionnés dans des schémas négatifs. En tout cas je souhaite faire ce travail et je verrai bien ou cela me mènera. Ça ne peut qu’être du positif. On commence donc avec le premier accord et que je vous résume ci-dessous avec des phrases tirées du livre et qui m’ont le plus marquée.

4 accord toltèques

Accord n°1 : Que votre parole soit impeccable

La parole vous permet d’exprimer votre pouvoir créateur. Un seul mot peut changer une vie ou détruire l’existence de milliers de personnes. Vous plantez une graine, une pensée, et elle croît. Si je critique quelqu’un, ma parole n’est pas impeccable et donc cette personne va me détester et le poison émotionnel qu’elle va me renvoyer me fera du mal.
Lorsqu’on fait part d’une opinion négative à quelqu’un, il porte cette magie noire en lui durant des années. La médisance est devenue la principale forme de communication de la société humaine parce qu’on se sent mieux lorsqu’on voit quelqu’un se sentir aussi mal que soi. A chaque fois que quelqu’un vous fait part d’une rumeur, il introduit un virus dans votre esprit. Vous ne pouvez recevoir une idée négative que si votre esprit y est ouvert. Nous créons ce poison et le partageons avec autrui simplement pour nous sentir bien selon notre propre point de vue.

Ce premier accord traite donc de la parole et de son pouvoir créateur ou destructeur. Nous sommes terriblement habitués à juger les autres, à les critiquer. De cette façon nous pouvons dire qu’ils ne sont pas parfaits, qu’ils ont des vices et cela nous rassure parce que nous nous jugeons nous-mêmes sévèrement. C’est le poison émotionnel que nous envoyons aux autres et qu’ils nous renvoient. Mais le pouvoir destructeur de la parole c’est aussi dire des choses négatives à une personne dans un moment de colère ou dans le but de la blesser. Par exemple dire à un enfant qu’il est bête et qu’il ne comprend rien. L’enfant accepte cet accord et il sera complexé toute sa vie, jusqu’à ce qu’il parvienne à briser cet accord. Ceci est la magie noire que l’ont lance à quelqu’un.

Don Miguel nous invite donc à cesser ces deux pratiques et dès lors que nous cessons de juger les autres, nous cesserons de nous juger nous-mêmes.

4 accord toltèques

Comment appliquer le premier accord toltèque?

Pour parvenir à appliquer ce premier et le plus puissant des 4 accords toltèques, je me suis composé trois petits rituels quotidiens. Nous apprenons par la répétition et donc je vais m’efforcer de répéter ces rituels tous les jours. Si vous souhaitez me suivre dans ce défi, voici les rituels que je vais appliquer (vous pouvez d’ailleurs vous en créer d’autres et les suggérer en commentaire, je serais ravie aussi de profiter de vos idées).

Durée du défi : 1 mois

Rituels journaliers

  • Relisez une fois par jour l’extrait ci-dessus afin de vous rappeler les principaux enseignements de ce premier accord. Ça prend moins d’une minute, à faire quand vous voulez. Pour ma part ça sera le matin, lors de ma séance d’étirements/relaxation.
  • Faites un exercice de magie blanche le matin au réveil : Dites vous à quel point vous êtes formidable, félicitez vous pour vos accomplissements, en vous regardant dans le miroir. Vous pouvez trouver cela ridicule, mais le cerveau humain croit tout ce que l’on lui dit, que cela soit la vérité ou pas. Si vous ne cessez de vous répéter que vous êtes nul, il le croira, si vous lui dites que vous êtes heureux, alors il le croira aussi. A force de répétition, nous créons notre humeur. Alors autant qu’elle soit positive !

Et le 3ème rituel sera au cas par cas dès que la situation se présentera (donc pas forcément tous les jours) :

  • Le poison émotionnel : A chaque fois que vous vous retrouvez dans une situation ou vous voulez dire du mal de quelqu’un, ou vous vous apprêtez à le critiquer, arrêtez-vous. Réfléchissez à ce que vous êtes sur le point de dire et retournez votre langue 7 fois dans votre bouche. Souvent nous sommes tentés de critiquer une autre personne dans son dos parce que quelqu’un nous rapporte une rumeur. Laissez cette personne répandre sa magie noire mais n’y prenez pas part. Bref, soyez conscients de ce que vous dites et du pouvoir de votre parole ! Vous pouvez au choix :
    • Changer de sujet
    • Dire à la personne que vous ne souhaitez pas parler de ça car vous ne voyez pas l’intérêt de critiquer la tenue de votre collègue/sa nouvelle coiffure/son choix de vie, etc
    • Répondre objectivement sans porter de jugement de valeur
    • Ou pourquoi pas, défendre la personne qui s’apprête à recevoir ce poison émotionnel
  • La magie noire : A chaque fois que vous vous apprêtez à dire des paroles blessantes à quelqu’un retenez vous. Les mots sont des véritables couteaux qui peuvent profondément blesser. Ne dites jamais à quelqu’un qu’il est nul, incapable, incompétent, moche, débile ou que sais-je d’autre ! Une personne qui reçoit ce genre de paroles, surtout un enfant, le gardera en lui très longtemps. Ne sous-estimez pas le pouvoir de la parole. Parfois sous le coup de la colère les mots sortent avant qu’on ne puisse les retenir. Si cela arrive, réfléchissez-y et reparlez-en à la personne que vous avez blessée. Ne la laissez pas accepter cet accord néfaste que vous lui avez soumis.

A chaque fois que vous résistez à l’envie de cracher du venin sur quelqu’un d’autre, félicitez-vous ! Notez le dans un carnet, un fichier Word, un tableau Excel, bref l’outil de suivi de votre choix. Lorsque l’envie a été plus forte et que vous avez succombé à la critique, ne vous jugez pas, réfléchissez pourquoi vous l’avez fait et pourquoi ça vous a fait du bien de le faire ? Analysez votre comportement et essayez de faire mieux la prochaine fois.

Pour ma part, je ferais mon suivi dans un fichier Excel que je vous joins en fin d’article si vous voulez l’utiliser. J’y noterai les situations auxquelles j’ai été confrontée, celles où j’ai résisté et celles où j’ai cédé en essayant d’analyser le pourquoi. L’objectif étant d’être de plus en plus consciente de ma parole et de repérer immédiatement les situations où je m’apprête à répandre du poison émotionnel ou à envoyer de la magie noire à quelqu’un.

4 accord toltèques

Je suis convaincue que rien qu’en faisant attention à ça pendant un mois, même si vous n’arrivez  pas à l’appliquer à tous les coups, ça vous fera réfléchir et sur le long terme, ça amènera des changements positifs en vous. Ne prenez pas de plaisir dans la misère d’autrui, et vous verrez que votre propre misère diminuera aussi. En tout cas, si vous n’avez pas lu ce livre, je vous le recommande fortement.

Je vais donc dès aujourd’hui appliquer ces rituels pour rendre ma parole impeccable. Je vous ferais le bilan dans un mois pour vous faire part de mes réussites et échecs. Rendez-vous donc en janvier pour le bilan et la présentation de l’accord n°2.

Je termine avec cette citation de Jim Rohn que je trouve très vraie.

« Your level of success will seldom exceed your level of personal development, because success is something you attract by the person you become. »

Traduction : « Votre niveau de réussite dépasse rarement votre niveau de développement personnel, parce que le succès est quelque chose que vous attirez par la personne que vous devenez. »

Alors, qui me suit ? 😉

Tableau de suivi : Accord n°1

Laisser un commentaire